Classification des compétences…

  1. Puisque je suis entrée dans une démarche d ‘apprentissage réflexif, il convient de commencer l’année en faisant un premier bilan de mes points forts et de mes points faibles. C’est une manière de poser un premier jalon, qui me permettra plus tard dans l’année de mesurer le chemin parcouru.

    Avant de me lancer dans la tâche, je cherche quelques repères pour structurer mes pensées. Je me dis qu’il faut classer les domaines de compétences, pour éviter le flou. Cherchant l’inspiration, je tape sur google « taxonomie de Bloom », et je tombe sur une jolie fleur, poussée dans le jardin d’un prof de la Sorbonne (le monde est petit, le web aussi).
    Voyez vous-même comme c’est joli :
    http://louberee.wordpress.com/2007/09/16/la-taxonomie-de-bloom/

  2. Il ne s’agit pas de la façon la plus compréhensible de présenter la théorie de Bloom, mais, même présentée synthétiquement, la taxonomie comprend au moins 6 niveaux, et c’est trop pour moi. En tout cas, trop pour la présentation que j’envisage de faire. Et de toutes façons, je me rend compte que la taxonomie n’est pas pertinente dans mon cas. Elle est beaucoup plus adaptée pour classifier, du plus simple au plus ardu, les différents versants d’une seule et même compétence. Disons que j’ai dû le savoir et l’oublier. Avec un peu de chance, la prochaine fois je m’en souviendrai.

    Je reviens donc à ma première inspiration, qui m’a fait noter, sur une page de mon cahier :

    compétences humaines (savoir être)

    compétences techniques (savoirs-faire)

    compétences méthodologiques (savoir apprendre)

    connaissances (savoirs)

    C’est un classement qui me paraît assez pertinent. Il me semble que les compétences humaines (travailler en équipe, communiquer, etc…) ont une grande importance dans les métiers du e-learning, où de nombreux acteurs sont souvent amenés à collaborer.

    Reste à décider sous quelle forme mettre tout ça. Pourquoi pas une carte heuristique?